Si c'est aux vins blancs que le village de PULIGNY doit sa renommée, c'est à l'eau qu'il doit sont nom "Radical : Pol = Marais" et à sa situation "Sources de Voëtte et de l'Abreuvoir", aujourd'hui aménagées et captées.

Le village, au siècle dernier, eut l'honneur d'accoler son nom à celui du prestigieux MONTRACHET. 

A la fin du XIIème siècle, sur le territoire correspondant à la commune actuelle, existaient trois lieux habités : PULIGNY siège de la Paroisse, MYPONT Demeure du Seigneur, LA GRANGE DE BLAGNY propriété de l'Abbaye Cistercienne de Maizières. 

Au XVème siècle, la culture de la vigne s'accroit et apporte essor à la communauté villageoise.

Le Seigneur Jean Perron, en partie ruiné, abandonne définitivement MYPONT. Son fils Charles s'installe à PULIGNY, construit son "Hostel", la Maison du Chapelain et adjoint une chapelle à l'Eglise.

A BLAGNY, les moines de Maizières édifient la chapelle actuelle. 

Cette prospérité fut interrompue à la fin du XVIème siècle pour reprendre au XVIIIème siècle, avec l'accroissement de la population, de nouvelles plantations de vignes et l'agrandissement de l'Eglise.

A la fin du XIXème siècle, le phyloxéra détruit la totalité du vignoble. Celui-ci est replanté au début du XXème siècle.

1936 voit l'apparition des Appellations d'Origine Contrôlées, le vignoble est alors découpé en quatre grands groupes d'appellations.




Cinto  et Cyana, les gardiennes du domaine vignes en hiver, gelée du matinvoute de la cave de blancsbonbonnes et bouteilles

Copyright © 2009 jacquesbavard.com, tous droits réservés- Jacques Bavard, 18 rue grande, 21190 Puligny-Montrachet - Tél: 03 80 21 33 06